Ski-Alpinisme: Raid "Alpes du Sud" du 26 février au 3 mars 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ski-Alpinisme: Raid "Alpes du Sud" du 26 février au 3 mars 2012

Message  Mazout le Dim 2 Déc - 19:23

Le départ vers Valloire (Les alpes du sud !) s'est fait dimanche matin, on ne voulait pas tomber dans les chassés-croisés du samedi.

Rendez-vous donc à la fin de la route en direction du Galibier, un peu après Bonnenuit. Un départ limite dans les temps, à cause d'une erreur (?) d'interprétation de l'heure du rendez-vous (confusion entre l'heure souhaitée et l'heure limite de départ).
A postériori, les versants Est de la vallée de la Valoirette, exposés au soleil et à une altitude relativement basse, étaient susceptibles de se décharger de l'épaisse couche de neige en fin d'après midi. Au retour, nous constaterons de grosses coulées un peu partout, notamment une avalanche qui a recouvert la route sur plus de 50 m de large, deux kilomètres environ au dessus de notre parking...
Arrivée au refuge des Drayères, on prend possession des dortoirs. L'éternelle question: qui ronfle, avec qui dormir ?
Le lendemain, petite sortie au Rocher de la Grande Tempête. 800 m D+ pour se mettre en jambes. La neige est dure à la montée, douce à la descente. Toute cette semaine de début mars, nous aurons eu d'excellentes conditions de ski de printemps...

Mardi, Roche Château (2898m) avec observation d'un troupeau de chamois à la montée, descente dans le vallon de la Vallerette (2300m), côté Est, puis tentative de passage du Col de l'Aiguille Noire (2665m). Arrivés à une centaine de mètres en dessous du col, nous décidons de passer ailleurs: de grosses accumulations inquiétantes, la sortie pas facile, des corniches, et la méconnaissance de ce qu'on pouvait trouver de l'autre côté. Redescente dans le vallon, et contournement de l'Aiguille Noire par un col plus à l'est, qui nous conduit aux lacs du seuil des Rochilles.

Mercredi, cette fois on part en descente, jusqu'au Moutet (alt.2030 en direction de Névache), et on fait le tour de la Crête de Moutouze. Arrivés au Col (Alt. 2726m), on a devant nous la face Sud de la Pointe des Cerces (3098m) ... Tentant, très tentant...
Mais on est partis deux heures trop tard pour cette variante.
C'est un peu le problème de cette semaine: la qualité de la neige. rien ne sert de partir trop tôt, sinon on se fait vibrer à la descente sur du béton non encore dégelé. Pas ou peu de possibilité donc d'improviser des variantes en cours de journée... Quand c'est bon pour descendre, ça ne l'est plus trop pour monter...
Jeudi, on déménage au refuge I Re Magi, dans la vallée étroite. On passe le col des Muandes, et on redescend de l'autre côté. pas beaucoup de dénivellée, mais des gros sacs (on n'a pas encore bu tout ce qu'on avait apporté )
Accueil remarquable: des dortoirs bien aménagés, des douches (oui! des douches!), et surtout une restauraton à l'italienne avec apéro, antipasti, pâtes, plat principal, dessert, infusion ou café, et petite pousse (Genépi ou Grappa, au choix).... Le rêve !!!
Vendredi, le Thabor,  dont on voit le sommet depuis le départ du refuge, et dont l'approche semble s'éterniser...

Une petite halte au sommet (ça caille!), on se retranche vers la chapelle, et on redescend pendant presque une dizaine de kilomètres. Pas beaucoup de gros murs, mais des paysages à couper le souffle: les Alpes du Sud !  

Dernière nuit au refuge, plus cool que la précédente. Il y a moins de monde dans le dortoir, et on a un peu moins picolé que la veille, ce qui atténue le niveau sonore nocturne de la chambrée.
Enfin, samedi, la Grande Traversée. On se sépare de Gil qui prend le Col du Vallon qui lui permet de retourner à Névache, d'où il est arrivé dimanche, puis Alain et Martine qui filent directement sans faire de halte au refuge des Drayères.
Une bonne balade: quelques 19 km, et le GPS de Jacques qui affiche un cumul de dénivelée de 1700 m !
Dans la vallée de Valloire, c'est d'abord des coulées partout, un monde pas possible, beaucoup de gens avec des skis pour si peu d'espace (on est un peu décalés en redescendant, en une semaine, on n'a vu qu'une vingtaine de randonneurs...)

Les Djeun's et les technologies modernes
La cohue, les bouchons dans Valloire, descente pare-chocs contre pare-chocs jusqu'à Saint Michel, et avant de nous quitter, nous dégottons un petit bistrot très sympa dont la patronne nous sert -entre autre- des grosses bières pression.
Elle est pas belle, la vie ?

La vidéo officielle:
[flash(425,350)]]http://www.youtube.com/v/KVpZeIh42hQ[/flash]
avatar
Mazout
Admin

Messages : 630
Date d'inscription : 02/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum